5 étapes pour Transformer ses Croyances limitantes et s’autoriser à Vivre ses Rêves

Est-ce que Vous aussi vous avez déjà entendu ce genre de phrase, comme quoi il ne fallait pas prendre ses rêves pour des réalités par exemple ? Et bien sûr, à force de répétition, vous y avez cru et vos croyances sont allées à l’encontre de votre élan.

Qu’est-ce donc qu’une croyance limitante ?

Et bien c’est quelque chose auquel on croit dur comme fer au point de l’érigé au statut de vérité, sans forcément en avoir vérifié la légitimité et cela a tendance à nous pourrir la vie, de par les conditionnements que cela créent chez nous.

Exemple : «  je ne peux pas m’habiller comme je veux, car je suis sûre que cela serait mal perçu ».

L’ensemble de notre système de croyances se crée via notre éducation, nos relations et nos expériences. Certaines nous boostent, nous aident à croire en nous et en la vie, d’autres au contraire vont agir comme de véritables freins quant à ce que l’on va croire possible et s’autoriser, ou pas.

L’idée est donc de prendre conscience de leur existence, d’identifier leurs injonctions et de voir comment les transformer en quelque chose de beaucoup constructif pour soi.

D’où que proviennent ces croyances, qu’elles soient familiales, culturelles ou liées à un traumatisme passé, qu’elles sont celles qui aujourd’hui vous empêchent de vous réaliser pleinement.

          Qu’est-ce que vous ne vous sentez pas capable de faire ?

          A quoi pensez-vous ne pas avoir accès ?

          En quoi vous sentez-vous « trop », « pas assez » ou en tout cas pas « comme il faut » ?

Et ceux dans tous les domaines de votre vie, par rapport à vous, au couple, à l’argent, vos relations, votre famille, votre activité professionnelle ou autres…

Exemples de croyances limitantes :

          « On ne peut pas tout avoir »

          « Le travail est forcément un dur labeur ».

          « Il faut en baver pour réussir ».

          « Les riches sont tous des pourris ».

          « L’argent n’est pas quelque chose de bien ».

          « Dans la vie on n’a pas le droit à l’erreur, se tromper est un échec »

          « Je me fais toujours avoir ».

          « C’est trop risqué, sûr je vais me planter »

          « Je n’ai jamais de chance ».

          « Je n’ai pas le choix ».

Cela vous parle ?

Pourquoi ces croyances sont-elles toxiques ?

Parce-que nous adaptons notre comportement selon ce que nous croyons, ce qui ne fait que nous convaincre davantage du bien-fondé de nos croyances. On pourrait appeler cela de l’auto-conditionnement.

Comment donc réussir à sortir de cette prison mentale que nous nous construisons nous-même, afin de pouvoir nous épanouir pleinement ?

1/ Débusquer la croyance

En général cela n’est pas si évident car profondément ancré en nous depuis parfois très longtemps. Ce qui peut vous mettre sur la voie, se sont vos mauvaises habitudes, celles que vous déplorez, tel le fait de procrastiner, de ne pas réussir à vous mettre au sport ou d’arrêter de fumer. Dans tous les cas, il est nécessaire que ce soit quelque chose qui vous pose vraiment problème et demandez-vous pourquoi vous vous complaisez dans quelque chose qui ne vous convient pas.

Exemple : « je procrastine car quoi que je fasse, je n’arrive jamais à rien. »

Croyance = je suis un bon à rien.

2/ Identifier les avantages liés à cette croyance afin d’en trouver la racine

A partir du moment où vous y adhérez et nourrissez une croyance, dites-vous bien que c’est parce-que celle-ci vous sert à quelque chose, même inconsciemment.

Au vu de notre exemple, à quoi cela nous sert-il de penser ainsi ?

« Je ne fais pas les choses comme ça cela m’évite d’être déçu ou critiqué ».

Creusons davantage pour savoir si nous avons vécu des déceptions, quelque chose qui nous ait touché émotionnellement.

« Oui, quand un jour mon père m’a demandé de l’aider à bricoler un meuble, j’étais très enthousiaste, alors j’ai suivi ses consignes à la lettre et j’étais plutôt fière de moi, mais visiblement ça n’était pas comme il voulait lui, alors il s’est moqué de moi, a tout démonté et m’a obligé à recommencer ».

Laissez remonter vos sentiments et vos émotions, comme si vous écoutiez un enfant que se confie à vous. C’est en réussissant à poser des mots sur ce qui a un moment donné vous a blessé que vous allez pouvoir déjouer cette croyance.

3/ Reconnaître le bien-fondé de cette croyance

Suite à cette introspection, on se rend compte qu’en général, nous avons mis en place nos croyances pour nous protéger, afin d’éviter d’avoir mal de nouveau.

Dans l’exemple donné, nous préférons ainsi remettre à plus tard indéfiniment tout en sachant qu’il n’en sera rien, sans pour autant risquer de blesser par un « non », comme ça cela nous évite d’être soumis à l’appréciation et au jugement d’autrui.

Ayez donc de la gratitude pour cette croyance qui assurément partait d’une bonne intention à votre égard.

4/ Remettre en cause la pérennité de cette croyance

 

Rassurez-vous. Vous avez mis en place cette croyance pour répondre, à un moment donné, à un besoin particulier. Hors ceci est du passé et n’est aujourd’hui plus nécessaire, car vous êtes désormais suffisamment forte et affirmée pour savoir ce qui est juste pour vous et osez dire les choses si quelque chose vous blessait.

Trouvez-donc les bons mots, ceux qui font vraiment écho en vous et n’hésitez pas également à mettre en lumière des contre-exemples qui finiront de casser cette croyance.

Si vous sentez de la résistance, prenez le temps de creuser un peu plus, car une croyance peut en cacher une autre.

Si en revanche vous vous sentez légère, parfait, c’est que vous avez réussi à mettre le doigt au bon endroit.

5/ Se reprogrammer positivement

Il est important pour ancrer une nouvelle croyance positive dans votre esprit que vous puissiez vous imprégner d’une phrase qui sera suffisamment puissante pour vous booster et vous aider ainsi à ne pas retomber dans vos vieux réflexes.

Quels sont les mots qui vous parlerez vraiment quant à la problématique qui est la vôtre ?

En gardant notre exemple, cela pourrait être : « Je crois en moi et j’ai plaisir à faire ce qui m’inspire, car ce qui compte est que je fasse de mon mieux ».

Voici les astuces que je voulais vous partager pour vous aider à transformer vos croyances limitantes.

Autorisez-vous à rêver grand !

Ne vous mettez pas de barrière à l’entrée et ne vous laissez pas imprégner par les peurs et les limites des autres, car au fond il n’y a que vous qui décidiez pour vous. Et puis si cela vous parait un peu fou mais vous fait vibrer, et pourquoi pas ?

N’hésitez pas à me partager vos propres croyances en commentaires et si c’est quelque chose sur lequel vous souhaitez  travailler plus en profondeur, CONTACTEZ-MOI.

Avec Amour & Bienveillance

Nos derniers articles

Oser être Soi dans son Business

Oser être Soi dans son Business

Où en es-tu dans ton business actuellement ?   Quand tu te lances dans l’entreprenariat, tu commences en général par te former, beaucoup, puis tu essayes de copier/coller plus ou moins à ta...

lire plus
Anne-Claire Curtil , portrait pour suivre sur réseaux sociaux

Suivez-moi sur les Réseaux Sociaux

Une femme qui aime est puissante, une femme qui s’aime est inarrêtable

Vous avez décidé de vous réinventer
et d’incarner la meilleure version de vous-même ?